22 avr.-1 juil. 2019 Paris (France)

Axe 1. Chercheurs associés : sujets divers proposés par les départements > Littérature

Cf. aussi les thèmes : Livres et lecture ; Livres pour enfants

 

13. Le fonds Arveiller sur Léon Bloy

Recherche sur Léon Bloy à établir à partir du fonds Arveiller sur Léon Bloy (photocopies, tapuscrits et quelques originaux). Madame Christiane Arveiller a donné tous les documents que son époux Michel Arveiller (1934-2007), spécialiste d'histoire religieuse, avait rassemblés sur Léon Bloy : retranscriptions ou photocopies de documents, notamment correspondances.

Volumétrie : 102 boîtes d’archives de tailles variables

Pistes de recherche : étudier la biographie de Léon Bloy et ses relations épistolaires avec ses contemporains ; les réseaux dans le monde des lettres et le monde catholique dans les années 1880-1910.

Contact : Olivier Bosc, directeur de la bibliothèque de l’Arsenal

Mél : olivier.bosc@bnf.fr

 

14. Le fonds Lucie Delarue-Mardrus

L’héritier de Lucie Delarue-Mardrus a donné en 2016 à la bibliothèque de l’Arsenal un important ensemble d’archives, composé surtout de manuscrits de ses œuvres ou de manuscrits d’articles.

Volumétrie : 4 caisses d’archives

Pistes de recherche :

  • l’œuvre de Lucie Delarue-Mardrus : poésie, contes et nouvelles, théâtre, articles ; beaucoup de manuscrits inédits.
  • la biographie de Lucie Delarue-Mardrus, l’évolution de ses réseaux et de ses centres d’intérêt ;
  • étudier le contenu et la présence d’une importante documentation de propagande de l’époque de la Seconde Guerre mondiale, collectée par l’écrivain.

Contact : Olivier Bosc, directeur de la Bibliothèque de l’Arsenal

Mél : olivier.bosc@bnf.fr

 

15. Le Festival franco-anglais de poésie (1976-2014) et la revue La Traductière

Le poète, traducteur et essayiste canadien Jacques Rancourt a récemment confié à la bibliothèque de l’Arsenal les archives du Festival franco-anglais de poésie pour la période 1976-2014 et de La Traductière, revue internationale de poésie et d’art visuel créée en 1982. Ce fonds se compose d’une importante correspondance avec les écrivains et artistes ayant participé au Festival, d’œuvres poétiques, artistiques et musicales, de photographies, de programmes, d’affiches et de vidéos de lectures ou de colloques, auxquels s’ajoute une collection complète, manuscrite et imprimée, de La Traductière.

Volumétrie : 11 caisses de documents d’archives ; 450 œuvres graphiques

Pistes de recherche : expériences de traductions en langues et de traductions en arts. L’originalité de l’approche proposée est qu’elle pourra croiser étude du fonds et rencontres des acteurs de ces expériences. Jacques Rancourt a d’ailleurs déjà proposé une première liste de thématiques de recherches possibles.

Contact : Olivier Bosc, directeur de la Bibliothèque de l’Arsenal

Mél : olivier.bosc@bnf.fr

 

16. Littérature française en ligne

La littérature a depuis une vingtaine d’années trouvé sur internet un nouveau champ d’expression qui la transforme en profondeur. La création littéraire en ligne, tout en s’inscrivant dans le prolongement des livres qui l’ont précédée, est riche d’évolutions et de recherches. Elle permet d’écrire avec les autres, grâce à de nouvelles formes collaboratives et à l’utilisation des réseaux sociaux. Les textes dialoguent également avec les autres médias (images, son, vidéos, etc.). Elle s’inscrit désormais dans un flux. Écrire en ligne c’est enfin aussi écrire avec la machine et avec le web, en détournant leurs outils vers une utilisation créative. Avec ce « devenir web » de la littérature, de nouvelles missions se font jour pour la BnF, qui accueille désormais dans ses collections ces œuvres littéraires d’un genre nouveau.

Volumétrie : grâce au dépôt légal du web (cf. infra le thème « Internet »), plus d’un millier de sites et blogs d’écrivains français sont déjà entrés dans les collections depuis 2006.

Pistes de recherche : il est important de rendre plus visible pour les chercheurs ce corpus numérique qui prolonge les corpus de livres imprimés. C’est un des chantiers actuels que de faire apparaître dans le catalogue les notices de quelques centaines de blogs d’écrivains archivés au titre du dépôt légal du web. L’ensemble des adresses des sites collectés est déjà disponible dans data.bnf, par exemple : http://data.bnf.fr/documents-by-rdt/11932277/w/page1. Un des chantiers à venir sera d’y signaler plus finement ces sites, par exemple dans les pages consacrées aux écrivains.

Le chercheur pourra, en lien avec les bibliothécaires qui sélectionnent les sites mais aussi avec les équipes techniques qui élaborent les outils de gestion de ces collections, avec les équipes de recherche déjà associées (Labex Obvil, projet ANR Web 90, projet Néonaute, équipe Marge et projet LiFraNum) et dans le cadre plus large du projet de développement d’un service de fourniture de corpus numériques à destination de la recherche, trouver des pistes pour répondre notamment aux questions suivantes :

  • comment décrire, analyser, cartographier, valoriser ces nouvelles écritures ?
  • quelles applications de fouille de données pourraient être utilisées pour ce faire ?
  • quels nouveaux outils proposer aux chercheurs pour explorer ces collections nouvelles ?

Bibliographie indicative :

Christine Genin. « Le devenir Web de la littérature », Revue de la BNF, vol. 52, no. 1, 2016, p. 152-162. [en ligne] https://www.cairn.info/revue-de-la-bibliotheque-nationale-de-france-2016-1.htm-page-152.htm.

Contact : Jean-Marie Compte, directeur du Département littérature et art

Mél : jean-marie.compte@bnf.fr

Référent scientifique : Christine Genin, chargée de collections en littérature française contemporaine et dépôt légal du web

Mél : christine.genin@bnf.fr

Personnes connectées : 1