22 avr.-1 juil. 2019 Paris (France)

Axe 1. Chercheurs associés : sujets divers proposés par les départements > Technologie (image et son)

Cf. aussi le thème : Musique

 

39. La collection Charles Cros

La collection Charles Cros, conservée au Département son, vidéo et multimédias, rassemble plus de 1 400 appareils de lecture et d’enregistrement de document sonores, vidéos, multimédias et électroniques, du premier phonographe commercialisé par Edison en 1878 aux consoles de jeux vidéo les plus récentes. En lien avec les collections sonores, vidéo et multimédia conservées par la BnF, la collection comprend également un ensemble d’appareils de musique mécanique (orgues de barbarie et pianos mécaniques) et d’instruments de phonétique et d’acoustique du XIXe siècle. Développée dès la fondation des Archives de la Parole en 1911, elle continue de s’accroître par don, par acquisition, ou au rythme de l’obsolescence des appareils utilisés au sein même du département. C’est ainsi un ensemble unique d’appareils qui rend compte de l’histoire de l’enregistrement et de la diffusion des médias audiovisuels.

La collection est décrite dans BnF-Archives et manuscrits :

http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc97705f

Une partie des appareils sont valorisés dans Gallica sous forme d’expositions virtuelles thématiques :

http://gallica.bnf.fr/html/und/objets/collection-charles-cros

Volumétrie : plus de 1 400 appareils relevant de nombreux domaines : musique mécanique, phonétique, acoustique, son, vidéo, micro-informatique, jeux vidéo.

Pistes de recherche : l’étendue de la collection Charles Cros permet d’envisager de nombreuses études dans le champ historique, au carrefour de la science et de la culture : histoire des techniques d’enregistrement et de diffusion, histoire des pratiques d’écoute et de consultation, histoire esthétique enfin, tant les formes de chaque appareil témoignent de l’époque qui l’a vu naître. La recherche envisagée pourra considérer la collection dans son ensemble ou bien, au contraire, restreindre le sujet à une famille d’appareils en particulier.

Contact : Pascale Issartel, directrice du Département son, vidéo et multimédias

Mél : pascale.issartel@bnf.fr

Référent scientifique : Mathilde Dutertre, cheffe de la section conservation

Mél : mathilde.dutertre@bnf.fr

 

40. Pour une histoire des studios d’enregistrement en France

Recevant le dépôt légal des phonogrammes depuis 1938 (l’obligation faite aux éditeurs de déposer chacune de leur production à la BnF), le Département son, vidéo et multimédias (successeur de la Phonothèque nationale) est un observatoire privilégié de l’édition phonographique. À ce titre, constatant le manque de documentation sur les maisons de disques, il a entrepris depuis cinq ans une campagne d’entretiens avec des producteurs phonographiques. À ce jour, vingt-quatre entretiens ont été réalisés, de Pierre Barouh à Patrick Mahé, récemment disparu. Ces enregistrements sont consultables en ligne (https://gallica.bnf.fr/html/und/enregistrements-sonores/rencontres-autour-de-ledition-phonographique) et constituent une mémoire totalement inédite de l’édition phonographique.

Une absence reste prégnante toutefois : celle de l’histoire des studios d’enregistrement, composante majeure de la production phonographique. On connaît en partie les raisons de cette lacune : archives dispersées, confidentialité de certaines sources, etc.

En s’appuyant sur les entretiens de producteurs réalisés, le candidat devra mettre en place une méthodologie de recherche permettant une première identification des sources possibles. À partir de quoi, il esquissera une première histoire de ces studios.

Prérequis : une excellente connaissance de l’histoire de l’édition phonographique est indispensable.

Contact : Pascale Issartel, directrice du Département son, vidéo et multimédias

Mél : pascale.issartel@bnf.fr

Référent scientifique : Pascal Cordereix, chef du service son

Mél : pascal.codereix@bnf.fr

Personnes connectées : 2